Forum public
annuel d’EDC

L’enregistrement sonore de la téléconférence du Forum public annuel 2016 d’Exportation et développement Canada est maintenant disponible :

Bienvenue au Forum public annuel d’Exportation et développement Canada (EDC), une nouvelle plateforme dont EDC se servira pour mobiliser les parties prenantes et le public en général. Il s’agit d’une occasion d’en apprendre sur la Société et de poser des questions sur ses politiques, son modèle d’affaires, ses priorités et ses principes directeurs.

Vous trouverez ci-dessous des renseignements sur EDC : la gouvernance, les renseignements généraux, ses résultats financiers, et ses pratiques de responsabilité sociale des entreprises en 2016.

La période de question pour ce qui est du Forum 2016 s'est terminée le 3 mai, et vous trouverez des réponses aux questions reçues ci-dessous, après la section sur la Responsabilité sociale des entreprises. Nous remercions ceux et celles qui ont participé, et comptons sur le plaisir d'échanger de nouveaux avec vous l'an prochain.

La gouvernance à EDC

Renseignements généraux sur EDC

Résultats financiers

Responsabilité sociale des entreprises

Questions et réponses

Question 1 :
Pouvez-vous offrir des formations pour les jeunes, qui sont les futurs décideurs de notre société?

Exportation et développement Canada (EDC) a de nombreuses initiatives pour permettre aux jeunes de mieux connaître le commerce international.

Recrutement d’étudiants

EDC recrute activement des étudiants, notamment en commerce, en commerce international, en finances et en comptabilité. Si la plupart des postes que nous offrons aux étudiants touchent les finances, d’autres ont trait à la gestion des risques, aux assurances, à l’informatique, aux communications, au marketing, aux ressources humaines, aux services économiques, aux ventes et aux sciences environnementales.

Le Programme-étudiants d’EDC offre de belles occasions d’apprentissage, un environnement de travail dynamique, des projets stimulants et des possibilités de réseautage.

Le nombre d’étudiants retenus varie chaque trimestre en fonction des prolongations de contrat et des nouveaux besoins. Par exemple, à l’été 2017, nous prévoyons accueillir environ 65 étudiants. Les stages, qui durent habituellement de quatre à huit mois, peuvent faire partie d’un programme coopératif (COOP) universitaire accrédité. Les étudiants peuvent soumettre leur candidature jusqu’à un an après l’obtention de leur diplôme.

Investissement dans la collectivité

Les Bourses d’études en commerce international d’EDC récompensent les étudiants de niveau postsecondaire les plus prometteurs qui démontrent un intérêt à poursuivre une carrière en commerce international. EDC accorde annuellement jusqu’à 30 bourses, dont 25 à des étudiants canadiens, et jusqu’à 5 bourses à des étudiants inscrits à un programme combinant le commerce avec l’environnement ou la gestion durable. Chacune vaut 4 000 $.

Depuis 1997, EDC commandite AIESEC Canada, organisation étudiante qui propose aux étudiants universitaires canadiens des occasions de développement du leadership et des offres de stages à l’international. En tant que partenaire, la Société contribue aux efforts de l’AIESEC visant à rapprocher les étudiants canadiens des occasions de stages professionnels sur les marchés émergents.

En 2016, EDC a conclu un partenariat avec l’École de gestion Rowe de l’Université Dalhousie pour soutenir un nouveau cours qui traite des affaires sur les marchés émergents, Doing Business in Emerging Markets (Faire affaire sur les marchés émergents). Celui-ci donne aux étudiants la possibilité d’acquérir une expérience pratique en commerce international à même le marché. Les étudiants sont jumelés avec des entreprises canadiennes de la région de l’Atlantique pour explorer des possibilités d’expansion sur des marchés émergents d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Europe centrale et orientale. Dans le cadre du programme, EDC aide l’École de gestion Rowe à sélectionner les marchés émergents, à trouver des exportateurs canadiens souhaitant évaluer les marchés ciblés et à offrir un soutien général au moyen de cours pratiques et de matériel pertinent.

EDC commandite des études de cas portant sur des situations vécues par des entreprises canadiennes dans le monde. Ces études et les notes didactiques qui les accompagnent sont rédigées par des membres du corps enseignant. Les professeurs et les formateurs peuvent utiliser ce matériel dans leur cours pour enrichir le volet empirique sur l’investissement et l’exportation. Consultez la liste des études de cas disponibles.

EDC commandite également un petit nombre d’événements organisés par des associations, des groupes étudiants ou des universités afin de promouvoir les études en commerce international. Le principal événement commandité au fil des ans est le Concours international d’études de cas MBA John-Molson, auquel plusieurs employés chevronnés d’EDC ont participé comme juges.

Forum pour jeunes Canadiens

EDC est commanditaire du Forum pour jeunes Canadiens, dont les programmes donnent la chance aux participants d’en savoir plus sur le gouvernement, la démocratie et la citoyenneté, ainsi que de rencontrer divers acteurs de la sphère publique canadienne et d’autres jeunes qui partagent les mêmes champs d’intérêt qu’eux.

Dans le cadre du Forum, EDC propose une simulation autour du commerce mondial, laquelle montre aux participants comment le Canada fait et stimule son commerce à l’étranger. La simulation comporte des activités concernant notamment la négociation de contrats, la dynamique du commerce et les obstacles au commerce touchant un secteur donné. EDC fournit alors les locaux, et de nombreux employés viennent bénévolement aider à la logistique et à la bonne marche de la simulation.

Peuvent y participer tous les étudiants canadiens âgés de 15 à 19 ans, et manifestant un intérêt pour la politique et les dirigeants de leur collectivité. Le choix des participants se fait dans le respect d’une représentation proportionnelle. Le programme d’une semaine accueille un maximum de 120 étudiants par session. En 2016-2017, il y a eu trois sessions.

Question 2 :
Lesley Davis est une entreprise enregistrée qui œuvre dans le secteur de l’élaboration de programmes et de politiques depuis 14 ans. Mon entreprise conçoit des programmes et des services concernant l’acquisition de compétences et l’intégration de politiques. De plus, je suis une autochtone. Pour soutenir mon expansion, je cherche à élargir ma clientèle ou à obtenir des subventions. Par où commencer? Ce que j’aimerais, c’est avoir des fonds suffisants pour couvrir les frais d’exploitation et les coûts indirects. Comme j’ai dû effectuer de nouveaux achats, mon élan de croissance s’essouffle. Quelles ressources à ma disposition peuvent m’aider à vraiment stimuler ma croissance?

Nous avons communiqué à Lesley Davis les renseignements suivants sur EDC et d’autres ressources.

À titre de société d’État canadienne, EDC fonctionne selon des principes commerciaux : elle perçoit des commissions et des primes sur ses produits et des intérêts sur ses prêts. Elle n’offre donc pas de subvention; vous trouverez toutefois dans la section « Liens d’affaires » du site Web d’EDC différentes ressources présentant des programmes de financement offerts par d’autres organismes.

Voici d’autres ressources qui pourraient vous être utiles :

Banque de développement du Canada (BDC)
Institution financière appartenant au gouvernement du Canada
BDC offre des prêts commerciaux et des services de consultation pour aider les entreprises canadiennes à croître, tant au pays qu’à l’étranger.

Subventions et financement du gouvernement
Réseau Entreprises Canada
Ce site vous permet de trouver des subventions et du financement qui sont offerts par le gouvernement et qui répondent à vos besoins.

Accès à la finance : Guide pratique pour la PME exportatrice
Centre du commerce international
Ce guide traite du financement du commerce en général et propose un survol des problèmes auxquels se heurtent les PME exportatrices.

Concierge
Gouvernement du Canada
Ce site d’experts-conseils aide les petites et moyennes entreprises (PME) avides d’innovation à trouver les ressources gouvernementales pertinentes, y compris des programmes de financement, et à en profiter.

Question 3 :
Comment EDC s’organise-t-elle pour soutenir les nouvelles PME canadiennes souhaitant entrer sur le marché européen?

L’Accord économique et commercial global (AECG) renforcera les liens commerciaux du Canada avec l’UE, son deuxième partenaire commercial. Il permettra aux entreprises canadiennes d’avoir accès à la plus grande économie au monde et à de nouveaux consommateurs à la recherche de biens canadiens – un marché de 22 billions de dollars canadiens. Grâce à l’AECG, les entreprises canadiennes accéderont à 27 marchés différents qui affichent déjà un intérêt pour les biens canadiens, au moyen d’un processus plus facile et moins lourd.

L’Accord encouragera aussi les multinationales à faire passer leurs chaînes d’approvisionnement par le Canada, ce qui renforcera l’économie intérieure et la création d’emplois.

Même si l’UE est le deuxième partenaire commercial du Canada, la vente sur un nouveau marché comporte toujours une part d’inconnu. EDC a des représentants sur le terrain qui peuvent l’aider à trouver des possibilités de croissance pour les entreprises canadiennes, mais aussi d’intégration, pour les PME, à la chaîne d’approvisionnement d’un grand acheteur étranger de leur secteur.

En plus de générer des relations d’affaires, EDC offre aux entreprises canadiennes des connaissances sur le commerce ainsi que des solutions de financement, d’assurances et de cautionnement pour les aider à étendre leurs activités en Europe. La Société peut également fournir des solutions de financement à des acheteurs étrangers pour faciliter et accroître leurs achats auprès des entreprises canadiennes.

Question 4 :
Est-ce que l’avenir incertain de l’Union européenne (Brexit, élections en France) modifie l’évaluation d’EDC concernant les risques pour les exportateurs canadiens en Europe?

EDC ne prévoit pas de changement pour les exportateurs canadiens commerçant avec l’Europe. Bien entendu, les événements comme le Brexit et, plus récemment, les élections présidentielles en France, appellent à une certaine prudence en ce qui concerne les exportations, et viennent assombrir quelque peu l’horizon économique à court terme de la région; cela dit, pour EDC, les perspectives de croissance en Europe restent bonnes.

Pour nous faire part de vos commentaires sur le Forum public annuel d’EDC, veuillez nous écrire à l’adresse media@edc.ca